Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
     Vespcondove

Heureux qui, comme Ulysse, a fait un beau voyage, Ou comme cestuy-là qui conquit la toison, Et puis est retourné, plein d'usage et raison,

Mes passions : Invitation au voyage de Baudelaire

Depuis le début de la semaine je suis en Turquie pour un voyage dans le temps
En attendant mon retour et le partage de Bursa, Iznik, Istambul, le Bosphore....  une autre de mes passions partagé avec La Nef Des Fous : Invitation au voyage de Baudelaire



C’est dans la section "spleen et idéal" des "Fleurs du Mal" que se situe le poème Bohémiens en voyage.

Le sujet de ce sonnet semble simple :
Un observateur décrit le passage de bohémiens.

Au 19ème siècle, ils sont mal considérés par la société bourgeoise. Le voyage est un des thèmes chers de Baudelaire, il se sent proche des bohémiens. Précurseur du symbolisme, ce poème est un exemple du talent de Baudelaire dans ce mouvement.

Mon poème favori : Invitation au voyage

Mon enfant, ma soeur,
Songe à la douceur,
D'aller là-bas, vivre ensemble!
Aimer à loisir,
Aimer et mourir,
Au pays qui te ressemble!
Les soleils mouillés,
De ces ciels brouillés,
Pour mon esprit ont les charmes,
Si mystérieux,
De tes traîtres yeux,
Brillant à travers leurs larmes.

Là, tout n'est qu'ordre et beauté,
Luxe, calme et volupté.

Des meubles luisants,
Polis par les ans,
Décoreraient notre chambre;
Les plus rares fleurs
Mêlant leurs odeurs
Aux vagues senteurs de l'ambre,
Les riches plafonds,
Les miroirs profonds,
La splendeur orientale,
Tout y parlerait
A l'âme en secret
Sa douce langue natale.

Là, tout n'est qu'ordre et beauté,
Luxe,calme et volupté.

Vois sur ces canaux
Dormir ces vaisseaux
Dont l'humeur est vagabonde;
C'est pour assouvir
Ton moindre désir
Qu'ils viennent du bout du monde.
Les soleils couchants
Revêtent les champs
Les canaux, la ville entière
D'hyacinthe et d'or;
Le monde s'endort
Dans une chaude lumière

Là, tout n'est qu'ordre et beauté,
Luxe,calme et volupté.

 

Charles Baudelaire

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
bon bien sûr tu connais ma passion pour Baudelaire et pour sa vie mais quand même quand on voit qu'il n'a pas supporté son voyage dans les Indes et qu"'il a fait demi tour chez ses parents et qu'en plus il s'est permis d"crire sur ce voyage comme s'il l'avait mené à terme...vraiment Charles...tu abuses ...ceci dit L'invitation au voyage est un de mes poèmes favoris même si pour moi il évoque plus un voyage spirituel que physique
Répondre
L
C'est un beau poème, mais ce n'est pas mon préféré. Baudelaire a aussi écrit Les petits poèmes en prose. Un ouvrage tout aussi beau et génial que Les fleurs du mal, dont voici un extrait. J'espère qu'il vous donner envie de poursuivre.<br /> <br /> "Il faut être toujours ivre, tout est là ; c'est l'unique question. Pour ne pas sentir l'horrible fardeau du temps qui brise vos épaules et vous penche vers la terre, il faut vous enivrer sans trêve.<br /> <br /> Mais de quoi? De vin, de poésie, ou de vertu à votre guise, mais enivrez-vous!<br /> <br /> Et si quelquefois, sur les marches d'un palais, sur l'herbe verte d'un fossé, vous vous réveillez, l'ivresse déjà diminuée ou disparue, demandez au vent, à la vague, à l'étoile, à l'oiseau, à l'horloge; à tout ce qui fuit, à tout ce qui gémit, à tout ce qui roule, à tout ce qui chante, à tout ce qui parle, demandez quelle heure il est. Et le vent, la vague, l'étoile, l'oiseau, l'horloge, vous répondront, il est l'heure de s'enivrer ; pour ne pas être les esclaves martyrisés du temps, enivrez-vous, enivrez-vous sans cesse de vin, de poésie, de vertu, à votre guise. " (Baudelaire - Petits poèmes en prose).
Répondre
V
<br /> c est vraiement formidable ce que tu as mis<br /> <br /> <br />